Mission Shakti : l'Inde a détruit un de ses satellites en orbite basse avec un missileCrédits : sbhaumik/iStock

Le nom de la cible n'est pas dévoilé par le gouvernement indien, qui précise simplement qu'elle était à 300 km d'altitude. Selon certains, il pourrait s'agir de Microsat-r. Le missile a atteint et détruit sa cible en trois minutes.

Après les États-Unis, la Russie et la Chine, l'Inde affirme ainsi être la quatrième puissance mondiale à avoir cette capacité offensive. « Il ne peut y avoir de plus grand moment de fierté pour chaque Indien que cela », indique le Premier ministre.

Ce dernier affirme vouloir assurer la sécurité de ses concitoyens et n'avoir aucune intention hostile : « L'Inde n'a pas l'intention de menacer qui que ce soit [...], s’est toujours opposée à la militarisation et à une course aux armements dans l’espace, et ce test n'y change rien. Il ne viole aucune loi internationale ou traité ».

Quoi qu'il en soit, des experts s'inquiètent des risques liés aux débris résultants de cette opération. Ils sont forcément nombreux et peuvent atteindre des vitesses très élevées, entraînant des risques pour les autres satellites gouvernementaux et commerciaux.

En plus de détruire des satellites en orbite, cette technologie devrait également pouvoir être utilisée pour détruire des missiles intercontinentaux, comme l'explique The Verge.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !