Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Des élus LR veulent obliger les hébergeurs à vérifier « l’identité réelle » des internautesCrédits : gael_f/iStock

La députée LR Valérie Bazin-Malgras, avec plusieurs autres parlementaires du groupe, a déposé une proposition de loi obligeant les utilisateurs des réseaux sociaux à s’y inscrire sous leur identité réelle.

Cet « outil formidable d’expression, de partage et de communication » est considéré par la parlementaire comme source d’inquiétudes : tantôt les réseaux sociaux « perturbent l’expression démocratique par la diffusion d’infox via de faux comptes, tantôt ils déversent leur lot de haine et de langage ordurier d’autant plus inappréciable que les insultes y sont quotidiennes et banalisées ».

Afin de « responsabiliser » les contributeurs, elle veut leur imposer « de sortir du confort de l’anonymat ». Le texte envisage ainsi en un article unique d’imposer aux réseaux sociaux une obligation d’identité des internautes utilisateurs de ces services en exigeant la « présentation de tout document écrit à caractère probant. »

Un décret en Conseil d’État, pris après avis de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, en fixerait les modalités d’application pratique.

Le texte est très ample, puisqu’au lieu de viser les seuls réseaux sociaux, catégorie non définie juridiquement, l’élue impose cette contrainte à l’ensemble des hébergeurs. En somme, Twitter, Facebook, les forums en ligne, les zones de commentaires sous les articles de presse, les hébergeurs de fichiers, etc. seraient tous astreints à aspirer ces documents d’identité.

La députée se garde par ailleurs de définir une durée de conservation ou le lieu de stockage de ces données nominatives, tout comme la façon dont les intermédiaires pourront s’assurer que l’internaute est bien qui il prétend être.

En début d’année, trois élus LREM avaient plaidé pour une solution équivalente afin de lutter contre le « déferlement de haine » en ligne. Leur idée était restée lettre morte.  

78 commentaires
Avatar de monpci INpactien
Avatar de monpcimonpci- 25/03/19 à 09:27:57

offrons encore un peu plus de données a nos entreprises tentaculaires favorites ...

Avatar de M'enfin ! INpactien
Avatar de M'enfin !M'enfin !- 25/03/19 à 09:34:12

Si on commençait par lever l'anonymat et le pseudonymat des enfants et parents des parlementaires et membres du Gouvernement ?

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 25/03/19 à 09:37:04

C'est quand même gonflé de la part des tous ces premiers responsables destructeurs / perturbateurs / saboteurs de la Démocratie de venir dire que les réseaux sociaux « perturbent l’expression démocratique », alors qu'ils n'ont jamais rien fait pour l'éducation politique de leurs concitoyens... J'dis ça comme ça, de manière polie, mais y'a des coups d'guillotine qui se perdent.

Avatar de Bilou47190 INpactien
Avatar de Bilou47190Bilou47190- 25/03/19 à 09:44:20

Comme j'ai dit sur un autre site, c'est bientôt une dictature, j'ai eu pas mal de vote j'aime sur ce site.

Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 25/03/19 à 09:47:53

Kevsler a écrit :

J'dis ça comme ça, de manière polie, mais y'a des coups d'guillotine qui se perdent.

~40% sont d'accord.

Avatar de ArchangeBlandin Abonné
Avatar de ArchangeBlandinArchangeBlandin- 25/03/19 à 09:54:53

Et quand ils auront une petite fuite de données de 30 millions de français, il y aura un scan de notre passeport avec ?

J'ai du mal à suivre leur principe... Avec les logs de connexion, on remonte aux personnes. Avec les photos personnelles publiées aussi. Donc, qu'est-ce que ça apporte à part un risque fantastique quand on fournit ses infos à un réseau social ?

Et ça reste contournable, non ? Je m'inscris depuis un autre pays par un VPN, et on ne me demandera jamais rien, du coup, c'est bon... Bientôt, une offre réseaux sociaux par les fournisseurs principaux de VPNs...

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 25/03/19 à 10:10:41

Willkommen auf unserer Website !

ihren Ausweis, bitte.

Avatar de FunnyD INpactien
Avatar de FunnyDFunnyD- 25/03/19 à 10:15:40

Enfin un peu de bon sens, il faudrait des guichets dans les mairies pour créer les comptes utilisateurs sur internet, et pas seulement pour les réseaux sociaux, mais également pour les sites d'achats, les sites d'actualités, de paris, une gestion centralisée gagnerait en efficacité.

Avatar de Kiurg INpactien
Avatar de KiurgKiurg- 25/03/19 à 10:19:26

FunnyD a écrit :

Enfin un peu de bon sens, il faudrait des guichets dans les mairies pour créer les comptes utilisateurs sur internet, et pas seulement pour les réseaux sociaux, mais également pour les sites d'achats, les sites d'actualités, de paris, une gestion centralisée gagnerait en efficacité.

Pouahahahahaha

Bien sûr que c'est une bonne idée les point d'accès informatique du service public parce que tout le monde n'a pas Internet / les connaissances, mais concrètement c'est une vaste illusion si tu regardes ce qu'on a fait les 15 dernières années à ce sujet. Et je parle en connaissance de cause, j'ai bossé plusieurs années en mairie / asso de quartier, c'est chacun se démerde (pas de logiciel public, pas de support, animateurs mal payés ou en sous-effectif ou aux commandes de missions qui demandent beaucoup de compétences différentes). Toute façon tout ce qui est service public est complètement cassé dans notre pays.

Édité par Kiurg le 25/03/2019 à 10:23
Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 25/03/19 à 10:25:42

C'est de la censure déguisée, rien de plus :chinois:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8