Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Trump veut allouer 21 milliards de dollars à la NASA, soit un peu moins que son budget 2019

Jim Bridenstine, administrateur de la NASA, se réjouit de cette proposition : « ce budget de 21 milliards de dollars représente une augmentation de près de 6 % par rapport à la demande de l'année dernière ».

Certes, mais c'est tout de même moins que les 21,5 milliards obtenus par l'agence spatiale américaine en 2019. Cette somme est en hausse de 3,5 % par rapport à 2018, mais aussi de 8 % plus élevée que la demande initiale de la Maison Blanche. Bref, la demande de Trump est bien en hausse, mais en baisse face à ce que la NASA a finalement obtenu au Congrés. Tout l'art de la politique.

Jim Bridenstine en profite pour réaffirmer son intention de retourner sur la Lune « au cours de la prochaine décennie [...] pour explorer plus de sites que jamais auparavant ». « Cette fois, quand nous irons sur la Lune, nous y resterons », ajoute-t-il.

Selon nos confrères de The Verge, ce budget signerait par contre un changement dans le développement du lanceur lourd américain SLS (Space Launch System) : la version la plus puissante serait mise au placard.

Il faut maintenant attendre le vote du congrès pour connaître le montant exact de l'enveloppe accordée à la NASA, ainsi que les postes d'attribution.

16 commentaires
Avatar de Krogoth Abonné
Avatar de KrogothKrogoth- 12/03/19 à 09:20:24

C'est sur que quand on paie gracement ses amis comme spaceX il faut un bon budget...

Avatar de Obidoub INpactien
Avatar de ObidoubObidoub- 12/03/19 à 09:46:58

C'est inquiétant cette diminution de budget alors que les coûts ne font qu'augmenter et que Trump a pour ambition d'aller sur la Lune.

Avatar de 33A20158-2813-4F0D-9D4A-FD05E2C42E48 INpactien

Obidoub a écrit :

C'est inquiétant cette diminution de budget alors que les coûts ne font qu'augmenter et que Trump a pour ambition d'aller sur la Lune.

Moi ce qui me plaît c'est qu'il a aussi l'intention d'y rester... Il sera bien, là bas, il n'y a pas beaucoup de Mexicains.

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 12/03/19 à 10:48:41

Obidoub a écrit :

C'est inquiétant cette diminution de budget alors que les coûts ne font qu'augmenter et que Trump a pour ambition d'aller sur la Lune.

La NASA botte en touche, fait semblant de suivre la volonté du président mais continue a avoir Mars en tête. Trump part de la maison blanche (on l'espère) bientôt et ils annuleront le projet "lune" qui n'as aucun intérêt scientifique ni technique pour remettre "mars"

Suffit de voir les objectifs de SpaceX, c'est toujours Mars, ils parlent quasi jamais de la lune et on sait bien que SpaceX est le reflet de la NASA aujourd'hui

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 12/03/19 à 12:05:56

La NASA ne parle jamais de la lune ?? Le Lunar Outpost, la sélection et financement de projet en rapport avec la Lune etc. ca ne te dit rien ? Y a pas que les tweet de SpaceX comme source d'information...

Toutes les agences spatiales se tournent vers la Lune actuellement, NASA y compris.
La NASA n'a pas laissé de coté Mars pour autant, mais pour l'instant c'est surtout la Lune qui occupe les esprits, pour y développer les techno nécessaires pour Mars.

Avatar de Sylan Abonné
Avatar de SylanSylan- 12/03/19 à 12:08:01

Et pourtant, la lune est le meilleur objectif à court terme, surtout en mode 'entrainement' avant de faire le grand saut vers Mars et autre.

Avatar de vampire7 INpactien
Avatar de vampire7vampire7- 12/03/19 à 13:10:10

Ah, enfin la base lunaire Alpha... C'est pas trop tôt, ils ont déjà 20 ans de retard.

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 12/03/19 à 13:58:29

Sylan a écrit :

Et pourtant, la lune est le meilleur objectif à court terme, surtout en mode 'entrainement' avant de faire le grand saut vers Mars et autre.

2 soucis majeurs avec la lune ;
1- pas le budget à court ou moyen terme.
2- un cauchemars technologique de poser une base sur la lune, c'est plus dur de concevoir une base sur la lune que sur mars.

Donc l'intérêt existe parce que Trump veut la lune, il le cri partout et il impose la lune comme objectif numéro 1. La NASA a changé son fusil d'épaule lors de l'élection passant des projets vers mars aux projets vers la lune comme "relais" pour mars. Sauf que la même NASA avait déjà répondu à la question de la base sur la lune pour aller sur mars il y a près de 10 ans, peu utile, onéreux et surtout excessivement risqué. Une base orbitale est plus simple et largement suffisante.

Le comité Augustine à l'époque de la fin des navettes spatiales voyait la lune comme un simple "entrainement" pour la future base martienne. Alors oui scientifiquement on va poser des sondes, explorer la lune, la comprendre, ...

Mais faut pas oublier qu'il n'existe pas vraiment de fusée capable de s'y rendre falcon heavy étant en deçà des performances annoncées initialement, Saturne 5 reste seule en tête (même la N-1 russe de l'époque surclasse Falcon Heavy). Il n'existe pas d'atterrisseur (et les contraintes en terme de sécurité sont juste multipliées par 100 comparées aux missions lunaires apollo qui contenaient moult systèmes non redondants) et les prototypes de base lunaires sont pour le moment à l'état de simple projet.
Enfin problème majeur il manque l'envie, sous entendu le financement. Déjà qu'on ne sait pas encore comment on va financer l'ISS dans le futur, je vois mal comment financer une base moyennement utile et au coût exorbitant.

Ensuite si on parle juste de la base la seule solution "simple" est de creuser sur la lune pour se protéger des humeur de notre soleil (pas de magnétosphère sur la lune). Souci on a déjà du mal à rouler sur la lune alors faire un complexe sous terrain semble utopique. Entre le jour et la nuit la lune varie de 300°, bonjour la dilatation et la gestion des installations. Sans oublier la corrosion de la poussière lunaire qui perforait les combinaisons spatiales en quelques heures à peine.

Enfin 2 petites phrases de Jean Yves Le Gall livrées au Monde (patron de l'ESA) :
« Il y a ceux, dit-il, qui mettent en avant le rêve, et ceux qui ont les pieds dans la glaise et qui regardent les budgets. On a beau regarder, on ne voit pas les budgets pour ces grands projets lunaires, même chez les Chinois. »
Et puis, termine Jean-Yves Le Gall, un brin acide, « les gens s’intéressent à ce qui est nouveau ». La Lune, on y est déjà allé. « Pour rappel, lors des deux dernières missions Apollo, on a été obligé de payer les journalistes pour qu’ils couvrent l’événement… »

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 12/03/19 à 14:25:32

secouss a écrit :

Tes informations me semblent un peu périmés...

secouss a écrit :

Ensuite si on parle juste de la base la seule solution "simple" est de creuser sur la lune pour se protéger des humeur de notre soleil (pas de magnétosphère sur la lune). Souci on a déjà du mal à rouler sur la lune alors faire un complexe sous terrain semble utopique. Entre le jour et la nuit la lune varie de 300°, bonjour la dilatation et la gestion des installations. Sans oublier la corrosion de la poussière lunaire qui perforait les combinaisons spatiales en quelques heures à peine.

Parmi les solutions, creuser n'est pas vraiment la première : s'enterrer dans un cratère, ou en "imprimant" autour de l'habitat sont les solutions étudiées actuellement.

secouss a écrit :

Enfin 2 petites phrases de Jean Yves Le Gall livrées au Monde (patron de l'ESA) :
« Il y a ceux, dit-il, qui mettent en avant le rêve, et ceux qui ont les pieds dans la glaise et qui regardent les budgets. On a beau regarder, on ne voit pas les budgets pour ces grands projets lunaires, même chez les Chinois. »
Et puis, termine Jean-Yves Le Gall, un brin acide, « les gens s’intéressent à ce qui est nouveau ». La Lune, on y est déjà allé. « Pour rappel, lors des deux dernières missions Apollo, on a été obligé de payer les journalistes pour qu’ils couvrent l’événement… »

Déjà le gars est plutôt pro Mars donc bon...
Evidemment que ca serait "mieux" de viser Mars directement, mais comme il le dit lui même, ce n'est pas possible actuellement (tout en se moquant de Musk, qui pourtant fait bien plus "rêver" comme il dit, que Ariane Espace ou le CNES :roll: ).

Pour que cela devienne possible, le plus "simple" reste, à priori, la Lune. On observe bien une petite course à la Lune (et à l'espace) grâce (à cause ?) des Chinois, les américains ne voulant pas perdre trop de terrain.

La Chine aligne de nombreux projet en rapport avec la lune et le "moon village" en fait parti.
Bref, je ne serai pas aussi catégorique que toi sur l’intérêt de la Lune.

Édité par CryoGen le 12/03/2019 à 14:25
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 12/03/19 à 15:53:17

CryoGen a écrit :

Parmi les solutions, creuser n'est pas vraiment la première : s'enterrer dans un cratère, ou en "imprimant" autour de l'habitat sont les solutions étudiées actuellement.

Je te rassure j'entend toutes ces nouveautés, et je les suis avec attention, le cratère c'est pas nouveau (loin de là apollo en parlait déjà) et l'impression 3D c'est une super idée mais avec une logistique incompatible avec une mission spatiale.

S'enterrer dans un cratère pose encore des soucis, tu résous par le problème des vagues d'énergie du soleil ! L'alimentation électrique nécessitera des panneaux hors du cratère et pour le coup de l'impression 3D déjà que sur terre c'est loin d'être gagné (oui je sais ils ont fait un prototype de plus d'une tonne de mur dans un hangar avec leur techno) ils ont juste pas répondu à une question, comment tu récupère le "minerais" de base. Car ils ont utilisé un sable qui imite la poussière lunaire. Faut donc :
1- Une pelleteuse ou équivalent
2- Une trémie + un concasseur pour poussière lunaire
3- bandes transporteuses et tubes vers la tête d'impression
4- un châssis pour l'imprimante
5- les panneaux et tout le toutim pour alimenter tout ça

Sans compter un beau nombre de pièces de rechange (tout doit être redondant) sachant que la poudre lunaire perce du kevlar en quelques heures, l'acier va adorer (même s'il est phosphaté).

Un ptit lien pour rajouter au schmilblick :
http://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2018/05/la-poussiere-lunaire-potentiellement.h...

Pour le reste on est d'accord y à un regain d'intérêt pour la lune. Mais pas de budgets pour un village (même le moon village c'est du papier à ce jour). Il est pas pro mars le patron de l'ESA il est simplement réaliste.
1 mission lunaire pour préparer une mission martienne = 2 missions avec des éléments pas compatibles d'ailleurs
1 mission commune vers mars = 1 mission.

La logique économique est aussi simple. Si avant 2025 un pays met en place une base sur la lune, je te jure que je mangerais un exemplaire de ciel & espace ^^

Et petite erreur de ta part, "moon village" c'est pas un projet de base sur la lune hein, c'est surtout une plateforme de collaboration technique, scientifique et économique pour le moment. Rien ne dis qu'ils viseront la lune.
cf :https://www.esa.int/About_Us/Ministerial_Council_2016/Moon_Village

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2