Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Microsoft enfonce le dernier clou dans le cercueil de son bracelet connecté Band

En octobre 2016, Microsoft cessait la vente de son bracelet Band 2. Les services et applications mobiles associés étaient par contre toujours disponibles, permettant aux utilisateurs de s'en servir normalement.

Ce ne sera plus le cas à partir du 31 mai : « le site Microsoft Health Dashboard sera fermé et les applications Microsoft Band seront supprimées », comme le rapporte The Verge. Il est évidemment possible d'exporter ses données jusqu'à la date fatidique.

Les bracelets continueront de fonctionner après, mais uniquement avec les fonctions internes : nombre de pas quotidiens, fréquence cardiaque, entraînements de base, suivi du sommeil et alarmes. Par contre, ne réinitialisez surtout pas le Band, « la fin du service rendra impossible la configuration ».

Les utilisateurs actifs ayant synchronisé leur bracelet au moins une fois entre le premier décembre et le premier mars ou dont le Band est encore sous garantie peuvent recevoir un remboursement de 80 dollars pour un bracelet, ou 175 dollars pour deux.

8 commentaires
Avatar de neointhematrix INpactien
Avatar de neointhematrixneointhematrix- 04/03/19 à 10:07:55

On peut donc dire que Microsoft ne Band plus...

:D

Avatar de yl INpactien
Avatar de ylyl- 04/03/19 à 11:09:04

« la fin du service rendra impossible la configuration »

Et on ne compte pas développer une appli locale pour éviter de planter les (cons de) clients...
Ca me conforte dans le refus de tout ce qui se configure cloud-only, généralement d'un QR code de débilophone.

Avatar de Okki Abonné
Avatar de OkkiOkki- 04/03/19 à 13:14:14

Il est vrai que Microsoft est une TPE à la situation financière délicate, qui ne peut pas se permettre de maintenir un tel service. Il en va de sa survie.

Avatar de numerid Abonné
Avatar de numeridnumerid- 04/03/19 à 13:59:55

Reste une question fondamentale, quel est l'intérêt de ces chers objets connectés ?

Avatar de monpci INpactien
Avatar de monpcimonpci- 04/03/19 à 15:08:12

Okki a écrit :

Il est vrai que Microsoft est une TPE à la situation financière délicate, qui ne peut pas se permettre de maintenir un tel service. Il en va de sa survie.

sans aller jusque la une ouverture du code ou cas échant un patch pour éviter
Par contre, ne réinitialisez surtout pas le Band, « la fin du service rendra impossible la configuration ».

Avatar de Guinnness INpactien
Avatar de GuinnnessGuinnness- 04/03/19 à 17:17:59

Google fait pareil pour bon nombre de ses "projets", abandonnés du jour au lendemain sans aucune explication et tant pis si ça laisse des utilisateurs le bec dans l'eau. (ils gardent l’appellation "beta" pour éviter d'avoir à se justifier)

Cela dit là pour MS c'est (encore) un produit "hardware" qui est abandonné ici du coup entre ça, le fiasco de Windows Mobile, de Windows pour Arm, etc ... ça incite surtout à ne plus jamais faire confiance à un produit embarquant une solution Microsoft

Avatar de Re4Qube Abonné
Avatar de Re4QubeRe4Qube- 04/03/19 à 18:12:23

NextInpact a écrit :

Les utilisateurs actifs ayant synchronisé leur bracelet au moins une fois entre le premier décembre et le premier mars ou dont le Band est encore sous garantie peuvent recevoir un remboursement de 80 dollars pour un bracelet, ou 175 dollars pour deux.

C'est plutôt : 80$ pour le Band 1, et 175$ pour le Band 2.

Avatar de neo13006 INpactien
Avatar de neo13006neo13006- 04/03/19 à 19:43:10

L'outil d'export des données n'est même pas terrible...
J'ai pas réussi à exporter plus d'un an à la fois...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.