Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Vente de faux comptes et followers : Facebook porte plainte contre des sociétés et personnes chinoises

Le réseau social (et Instagram qui lui appartient) annonce avoir intenté une action en justice « contre quatre entreprises et trois personnes basées en République populaire de Chine pour avoir encouragé la vente de faux comptes, de j'aime et d'abonnés ».

En plus de Facebook et Instagram, ces sociétés auraient fait de même sur d'autres services comme ceux d'Amazon, d'Apple, de Google, de LinkedIn et de Twitter. Les entreprises et personnes ciblées ne sont pas mentionnées.

Facebook et Instagram demandent également au tribunal d'empêcher ces entités/personnes de pratiquer le cybersquattage.

6 commentaires
Avatar de Exagone313 Abonné
Avatar de Exagone313Exagone313- 04/03/19 à 12:01:42

Mais il n'y a pas de biens matériels dans leur histoire. Du coup ils se basent sur quoi dans leur action ? À part une utilisation frauduleuse du nom de leur marque ...

Avatar de Elwyns INpactien
Avatar de ElwynsElwyns- 04/03/19 à 19:17:28

euh t'es sérieux ? explicite ?

non car le cybersquattage de nom peut être similaire à un nom de domaine que l'on squatte d'une société pour la vendre à prix d'or alors que le truc coûte 10€ / ans .

Là tu créés un compte avec le nom d'une boite naissante ou d'une personne qui commence à avoir un peu d'influence mais qui n'a pas eu de compte FB etc.

Ensuite les follows/like biaisent leur système de "popularité" et créé , d'autres problèmes sous jasent niveau politique surtout

Avatar de Exagone313 Abonné
Avatar de Exagone313Exagone313- 04/03/19 à 19:27:43

.

Édité par Exagone313 le 04/03/2019 à 19:32
Avatar de Exagone313 Abonné
Avatar de Exagone313Exagone313- 04/03/19 à 19:32:06

Je pensais à la vente de likes/followers, pas au cybersquattage, où là c'est justifié (usurpation de marque).
Tant qu'il n'y a pas d'utilisation de marque, ils ne font pas la loi, et ne peuvent j'espère pas dire qu'un comportement sur leurs service devient illégal (sauf dans le cadre d'une intrusion en cybersécurité), comme avec les ventes de likes, followers, faux avis, etc... Ou alors y a un souci.

Avatar de Elwyns INpactien
Avatar de ElwynsElwyns- 04/03/19 à 19:34:32

pour les likes/followers ça doit poser des problèmes de publicités / sous sur la personne . Genre des sponsos etc . puis au niveau politique je dirais russie / usa / chine etc ( bon je cite les plus critiqués mais les autres sont pas plus vertueux Coucou twitter Avec_Marlene ) pour faire pousser la notoriété d'une proposition d'un texte d'avoir plus de visibilité.
 
Outre l'égocentrisme de la personne ce qui serait son problème .

Je ne pense pas que cela fasse bonne pub / presse / affaires ( financier ) pour les réseaux sociaux .

Ex illustrative : Sur le playstore une nouvelle app sort avec des centaines de coms élogieux 5/5 étoile ( mais tous faux )  et quand les vrais utilisateurs l'installe, font un petit achat mais qu'il y a des pbs et qu'ils n'ont pas ce qu'ils ont acheté et qu'il n'y a personne qui répond au SAV .. ça met dans la merde Google même car les users vont se retourner contre celui qui met à dispo l'application et de ne pas avoir vérifier la véracité des avis.

 

Avatar de Elwyns INpactien
Avatar de ElwynsElwyns- 04/03/19 à 19:36:25

Exagone313 a écrit :

Je pensais à la vente de likes/followers, pas au cybersquattage, où là c'est justifié (usurpation de marque).
Tant qu'il n'y a pas d'utilisation de marque, ils ne font pas la loi, et ne peuvent j'espère pas dire qu'un comportement sur leurs service devient illégal (sauf dans le cadre d'une intrusion en cybersécurité), comme avec les ventes de likes, followers, faux avis, etc... Ou alors y a un souci.

bah , pour les coups il y a utilisation de marque, car ils vendent des profils ( CGU interdisant cela ) de la marque Facebook, sans verser un copec et sans accord de Facebook.
 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.