Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Trainline critiquée pour son partage de données personnelles avec Facebook

Un client de la société s'est récemment plaint sur Twitter, découvrant que des informations sur ses voyages étaient transmises au géant américain, sans son accord.

Depuis, Trainline a confirmé l'information, précisant qu'elle utilise « un outil d'analyse, créé par Facebook, qui nous permet de mieux comprendre comment nos clients utilisent notre app ».

Dans une seconde réponse, la société ajoute que « même si les données passent par l'outil d'analyse de Facebook, elles ne sont pas partagées avec Facebook – Trainline contrôle ces données ». Une vision pour le moins optimiste, surtout au regard des récentes révélations concernant le réseau social.

Ressortant l'habituel « Le respect des données et la sécurité de nos clients sont primordiaux et la protection des données est au cœur de notre activité », Trainline n'a pas hésité à invoquer l'intérêt légitime pour l'absence de consentement de l'utilisateur avant un tel partage.

Pourtant, la position de la CNIL et de ses homologues européens est claire sur le sujet depuis des années : l'intérêt légitime ne peut être utilisé pour justifier d'un profilage des utilisateurs, ou être opposé au droit des droits de la personne concernée.

Ainsi, des mécanismes d'information claire et d'opposition doivent être proposés, ce qui ne semble pas le cas ici. Cela n'empêche pas de nombreux acteurs (comme Le Monde par exemple) de miser sur l'intérêt légitime depuis l'application du RGPD le 25 mai dernier.

Ces acteurs gagnent ainsi du temps, exploitant les données de leurs utilisateurs sans consentement éclairés à des fins de pistage publicitaire, le temps que les autorités prennent les choses en main.

Il apparaît donc nécessaire que la CNIL publie un rappel sur le sujet, ou que des enquêtes sur ces pratiques soient menées, afin que la jurisprudence soit un peu plus présente dans les mémoires des équipes marketing.

Car le cas de Trainline est sans doute loin d'être isolé. Les services en ligne et leurs applications mobiles étant encore le plus souvent remplis d'outils de pistage sans que l'utilisateur n'en soit informé, n'ait conscience de la nature des informations partagées ou ne puisse refuser d'être ainsi exposé.

26 commentaires
Avatar de Esod Abonné
Avatar de EsodEsod- 04/03/19 à 09:50:00

Pour ma part, c'est clair et net : Plus d'utilisation de Trainline tant qu'ils n'ont pas cessé ça.

Avatar de BenoitL279 Abonné
Avatar de BenoitL279BenoitL279- 04/03/19 à 09:54:05

C'est vrai qu'il a un "bon" score sur Exodus ...

Avatar de Haken Trigger Abonné
Avatar de Haken TriggerHaken Trigger- 04/03/19 à 10:14:39

Pour avoir acheté des billets de train ce week-end, j'ai vu tout cela passer, et j'ai décidé de redonner sa chance à Voyages SNCF...qui s'avère au final bien foutu. Ce n'est pas exceptionnel mais ça passe bien mieux qu'à une époque.

Bref, Trainline c'est fini pour moi. Inacceptable de pister de cette façon.

Avatar de M'enfin ! INpactien
Avatar de M'enfin !M'enfin !- 04/03/19 à 10:25:52

Trainline qui va se prendre une praline...

Avatar de Boris Vassilieff Abonné
Avatar de Boris VassilieffBoris Vassilieff- 04/03/19 à 10:28:12

Pas de sanction sévère = pas de changement de comportement. C'est ça la nature humaine...

Avatar de Gersho INpactien
Avatar de GershoGersho- 04/03/19 à 10:38:06

Ou sinon vous pouvez acheter vos billets au guichet, ça éviterai qu'ils ferment. (Lyon Perrache n'a plus de guichet par exemple)

Avatar de Orelus Abonné
Avatar de OrelusOrelus- 04/03/19 à 10:40:12

Honnêtement si c'est pour des analyses en interne sur savoir qui utilise l'application où est le problème ? 
Ce genre d'outil permet de savoir si l'expérience utilisateur se passe bien de pages en pages et pour du débug / crash. Si ça permet d'améliorer leur produit ... Rien à voir avec Facebook (le social média tel qu'on le connait).

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 04/03/19 à 10:45:28

Ça fait longtemps, très longtemps qu'ils ferment. Depuis qu'il y a des automates vendeurs. La SNCF n'a pas attendu Trainline, ni même Internet :p

Avatar de refuznik Abonné
Avatar de refuznikrefuznik- 04/03/19 à 10:58:08

Perso. sur mobile j'utilise depuis des années db navigator, l'appli de la bahn et aucun problème.

Avatar de Lambig INpactien
Avatar de LambigLambig- 04/03/19 à 11:00:27

C'est vrai qu'il est bien plus simple de se rendre à un guichet ouvert entre 9h et 11h tous les mardis et d'y faire la queue pendant 30 minutes. Et tout ce cirque pour juste récupérer un bout de carton pas très pratique, et sans les informations pratiques des horaires, des correspondances et des différences de prix selon le train choisi. Les actes militant ont vite une limite.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3