Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
L'accord « historique » entre l'État et les opérateurs n'était pas écrit (et donc pas signé)Crédits : vchal/iStock

L'année dernière, des engagements étaient pris en matière de couverture mobile du territoire d'ici à 2020 contre la promesse de renouvellement sans surcoût des fréquences mobiles et autres avantages.

Nous avions alors décortiqué dans le détail cet accord, qui gardait ses zones d'ombres. Pour aller plus loin, nous avions cherché à récupérer le document présenté à plusieurs reprises comme signé entre les deux parties.

La CADA a confirmé en juillet notre droit de l'obtenir, faute d'une réponse du ministère concerné. Pourtant, Julien Denormandie vantait son approche transparente de ce dossier quelques mois plus tôt.

Ce document n'a en fait jamais existé. C'est ce que nous apprennent nos confrères de Bastamag à travers la publication d'un autre avis de la CADA, faisant suite à une réponse de l'Arcep.

Son président y précise « qu’aucun accord, au sens contractuel du terme, n’a été formellement signé entre l’État, l’Arcep et les opérateurs de téléphonie mobile ». Un comble ! Les différents acteurs se veulent depuis rassurants sur le caractère clair et contraignant des différentes dispositions et contraintes pesant sur les opérateurs.

Mais il aurait sans doute été bien plus « transparent » de présenter les choses comme elles l'étaient dès le départ, plutôt que d'évoquer la « signature historique » d'un accord n'ayant finalement jamais « formellement » existé.

14 commentaires
Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 04/03/19 à 09:46:54

Ça commence à se voir, l'idiocratie. Quand des mecs te parlent de contrainte alors qu'il n'y a rien de signé... C'est qu'ils sont au moins aussi couillons que ceux qu'ils prennent pour des couillons.

Ça pédale... ça pédale.

Avatar de M'enfin ! INpactien
Avatar de M'enfin !M'enfin !- 04/03/19 à 10:21:09

Du coup on peut considérer cela comme de la fake news ou pas ?

Avatar de Nozalys Abonné
Avatar de NozalysNozalys- 04/03/19 à 10:31:11

M'enfin ! a écrit :

Du coup on peut considérer cela comme de la fake news ou pas ?

Je dirais que oui :mdr:

Enfumage +1 :fumer:

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 04/03/19 à 10:58:15

L'état s'en branle du service public mais d'une force...

Avatar de UtopY-Xte INpactien
Avatar de UtopY-XteUtopY-Xte- 04/03/19 à 11:05:32

Les mêmes pratiques que la mafia ou que tes parents pour que tu travailles bien à l'école

Avatar de AncalagonTotof Abonné
Avatar de AncalagonTotofAncalagonTotof- 04/03/19 à 11:41:30

CADAstrophe a déjà été fait. Vous prenez CADAclysmique ?

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 04/03/19 à 12:47:22

Quant le mensonge devient la norme chez l'élite politicienne... Après ils viendront pleurer " pourquoi l'extrême-droite est au pouvoir? Nous n'avons rien à voir la dedans !" :smileyautruche:

Avatar de sephirostoy Abonné
Avatar de sephirostoysephirostoy- 04/03/19 à 13:04:24

On peut leur coller un procès au cul ?

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 04/03/19 à 13:17:51

Les promesses n'engagent que ceux qui y croit: pas de contrats/signatures = du vent

Le prochain président nous parlera encore des zones blanches et les zones rurales se sentirons toujours la cinquième roue du carrosse.

C'est juste honteux.

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 04/03/19 à 13:18:04

le foutage de gueule monumental... putain... :eeek2:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2