Electronic Arts va licencier un quart du personnel d'un de ses studios de jeux mobiles

En 2012, Electronic Arts fondait FireMonkeys, un studio formé par la fusion de deux studios australiens : FireMint et IronMonkey Studios. L'entité a depuis donné naissance à plusieurs titres dont Real Racing 3, The Sims : Free Play et Need for Speed : No Limit, tous disponibles sur mobiles.

Visiblement, ces titres ne font plus suffisamment recettes, si bien que le développement de Real Racing 4 aurait été purement et simplement annulé, l'éditeur préférant concentrer ses forces sur le maintien des services « live » autour des jeux existants.

Conséquence directe de ce changement de stratégie, 40 à 50 postes vont être supprimés chez FireMonkeys, soit environ un quart des effectifs actuels de la société.

Selon le syndicat Australien Game Workers Unite, ces licenciements aussi mineurs puissent-ils paraître à notre échelle concerneraient tout de même 5 % de l'ensemble de l'industrie locale du jeu vidéo.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !