Google utilise TensorFlow pour le filtre anti-spam de GmailCrédits : flytosky11/iStock/Thinkstock

Dans un billet de blog, Google vante l’efficacité de sa lutte contre le spam. L’éditeur indiquait déjà réussir à bloquer 99,9 % des courriers indésirables, incluant les malveillants.

Désormais, Google se sert de son propre TensorFlow, pour rappel la technologie maison pour tout ce qui touche au machine learning. 100 millions d’emails indésirables supplémentaires seraient envoyés dans le dossier idoine chaque jour.

L’entreprise détaille le fonctionnement de ses mécanismes, précisant par exemple que les contrôles sont granulaires : les mêmes règles ne s’appliquent pas à tout le monde, le machine learning cherchant à repérer les habitudes de l’utilisateur pour mieux cerner ce qu’il pourrait considérer comme un courrier légitime.

TensorFlow est également utilisé pour mieux percer à jour les techniques employées par les spams et autres, comme l’utilisation d’images pour y cacher du contenu malveillant, ou le passage par des domaines fraîchement créés pour masquer le spam dans du contenu légitime.

Le jeu du chat et de la souris n’est pas prêt de s’arrêter.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !