Windows 10 : la build 18305 introduit une fonction Sandbox et un panneau Kaomoji

Depuis hier soir, les membres du programme Insider peuvent recevoir la préversion 18305 dans le canal rapide. Elle contient de très nombreux ajouts, certains particulièrement importants.

C’est le cas de la Windows Sandbox, mécanisme de protection utilisable pour lancer un exécutable dont on doute de l’origine. De la même manière que Edge pouvait se lancer en environnement virtualisé pour naviguer sur des sites « louches », Windows crée une copie isolée de lui-même, fonctionnant avec Hyper-V.

La fonction se présente comme une machine virtuelle ordinaire, à ceci près qu’elle est temporaire et que l’utilisateur n’a pas besoin de la paramétrer. Une fois les opérations terminées, on peut fermer la session, qui supprime toutes les données qui y étaient présentes. Si l’exécutable se révélait frelaté, il n’a aucun impact sur le système hôte.

Elle s’installe depuis la zone « Activer ou Désactiver des fonctionnalités Windows », que l’on trouve dans Paramètres > Applications > Applications et fonctionnalités. Elle se lance ensuite en ouvrant le menu Démarrer et en cherchant « Sandbox ». Le raccourci peut ensuite être épinglé. Microsoft prévient que le premier lancement de la fonction peut provoquer un pic de consommation CPU pendant une ou deux minutes.

Espérons néanmoins que la fonction pourra s’exploiter d’autres manières. Par exemple, via un clic droit sur un fichier et un raccourci « Exécuter dans Windows Sandbox ».

On reste dans la sécurité avec plusieurs autres nouveautés. Windows 10 intègre ainsi une « Tamper protection » qui permet de préserver les réglages de sécurité. En clair, ils ne peuvent plus être modifiés que par l’utilisateur lui-même s’il se rend dans les Paramètres. L’historique de protection a également été revu en profondeur, reprenant toutes les sections et ajoutant des informations.

Cette build 18305 introduit aussi un panneau révisé pour les emojis, qui présente maintenant deux nouvelles sections : Kaomoji et Symboles. Le premier intègre les fameuses suites de caractères ASCII dessinant des expressions ou des mouvements de personnages, le second les symboles classiques du clavier. Pratique quand on ne connaît le raccourci ou que l’on cherche un caractère n’y figurant pas.

D’autres apports dans cette build particulièrement touffue : nouvelle apparence pour l’historique du Presse-papier, la possibilité d’ouvrir une session synchronisée Windows via son numéro de téléphone (code de sécurité par SMS), davantage de problèmes signalés par Windows avec recommandations de solutions, un nouvel en-tête pour les Paramètres, le retour de certaines ombres ou encore la possibilité de choisir (enfin) un onglet par défaut dans le Gestionnaire des tâches.

Comme toujours, il s’agit d’une build du canal rapide, donc susceptible de provoquer des problèmes. Ces « bêtas » préfigurent ce que sera la prochaine évolution majeure de Windows 10, attendue pour le printemps 2019 et numérotée pour l’instant 19H1.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !