Instagram part à la chasse aux fausses interactions

Le réseau social s’attaque aux comptes qui achètent de faux « likes », abonnés et commentaires depuis des applications tierces, rapporte Adweek. Filiale de Facebook oblige, ils sont détectés grâce au machine learning, qui mène à la suppression de l’engagement factice.

Ils recevront un message au sein de l’application, forçant les titulaires à changer leur mot de passe.

L’enjeu est central pour Instagram. Ces interactions sont les indicateurs utilisés pour mesurer l’efficacité des campagnes publicitaires sur le réseau social, les « influenceurs » vendant leur image aux entreprises dont ils promeuvent les produits. Des chiffres gonflés peuvent détruire toute confiance dans le système.

Le phénomène n’est pas nouveau, comme nous l’expliquions il y a deux ans. Certains pirates ont même beaucoup d’imagination, exploitant des routeurs et objets connectés vulnérables pour créer de faux comptes et vendre des interactions factices… rapidement supprimées par Instagram, mais tout de même vendues.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !