Un opérateur laissait sa base de données SMS accessible à tout le monde, en quasi-temps réelCrédits : stokkete/iStock/Thinkstock

C'est la triste découverte faite par le chercheur allemand Sébastien Kaul et rapportée par TechCrunch. Il s'agit de Voxox (anciennement Telcentris), un opérateur de San Diego en Californie.

La cause de cette faille majeure de sécurité ? Simple comme bonjour, comme trop souvent malheureusement : « un serveur n’était pas protégé par un mot de passe, permettant à toute personne sachant où regarder de suivre les flux de messages texte en quasi temps réel », indiquent nos confrères. Le chercheur précise l'avoir trouvé via le moteur de recherche spécialisé Shodan.

« Pire encore, la base de données – exécutée sur Amazon Elasticsearch – était configurée avec une interface Kibana », facilitant ainsi la navigation et la recherche dans les messages. Avec chaque enregistrement se trouvait le numéro du destinataire, le contenu du message ainsi que l'identité du client Voxox.

Dans le lot, nos confrères ont trouvé des mots de passe envoyés en clair, des codes pour l'identification à deux facteurs sur plusieurs services (Booking, Google, etc.), des notifications d'expédition de produits par Amazon avec un lien de suivi, des rappels de rendez-vous d'hôpitaux, etc.

En plus de la confidentialité de certains messages exposés à la vue de tous, cette faille donnait accès aux codes d'identification en quasi-temps réel, permettant ainsi de contourner des protections. Pour rappel, la double authentification par SMS est déjà mise à mal à cause des réseaux mobiles, mais cette histoire ne va certainement pas arranger les choses.

Après une demande de renseignement de la part de nos confrères auprès de la société, la base de données a été mise hors ligne. Toujours selon TechCrunch, elle semblait contenir au moins 26 millions de SMS depuis le début de l'année, mais ce chiffre pourrait être largement supérieur.

Kevin Hertz, cofondateur et directeur technique de l'opérateur, indique à nos confrères qu'il « examine le problème et suit la politique standard en matière de violation de données ». Bien évidemment, la société est ainsi en train « d'évaluer l'impact » de cette faille majeure de sécurité.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !