La fondation World Wide Web lance une campagne de défense du webCrédits : Knight Foundation (CC-BY-SA 2.0)

Au Web Summit de Lisbonne, Tim Berners-Lee, inventeur du web et créateur de la fondation World Wide Web, a lancé la campagne #ForTheWeb. L'organisation publie quelques principes centraux de ce « contrat pour le web ».

Selon elle, l'accès au réseau implique trop de risques pour notre vie privée, la démocratie et nos droits. Elle demande donc aux États, aux entreprises et aux citoyens de respecter trois grands principes chacun.

Les États doivent assurer l'accès à Internet, maintenir l'accès à tout Internet en toutes circonstances et respecter le droit à la vie privée des citoyens.

Les entreprises sont censées rendre Internet abordable pour tous, respecter la vie privée et les données personnelles des internautes et « développer des technologies qui encouragent le meilleur de l'humanité et font obstacle au pire ».

Enfin, les citoyens sont appelés à devenir créateurs et collaborateurs sur le web, à créer des communautés soudées respectant le discours courtois et la dignité humaine, ainsi qu'à se battre pour l'ouverture du web.

La fondation revendique le soutien de plus de 50 organisations, dont le gouvernement français, AccessNow, Internet Sans Frontières et des entreprises comme AnchorFree, Cloudflare, Facebook et Google.

Un soutien revendiqué par cette dernière, et particulièrement ironique vu son modèle économique fondé sur l'exploitation des données personnelles. On peut aussi interroger le vœu du gouvernement français, après la vague de lois sur le renseignement et dernièrement celle contre la désinformation.

Depuis quelques années, Berners-Lee multiplie les entretiens et communiqués pour alerter sur les problèmes d'Internet, en premier lieu la perte de contrôle sur nos données personnelles, la désinformation et la publicité ciblée. Les solutions, il les voit en commun avec les entreprises du secteur.

Berners-Lee prépare aussi le projet Solid, visant à redéfinir la répartition des données sur Internet, en les plaçant dans des espaces contrôlés par les utilisateurs. Une initiative qui rappelle (entre autres) les outils d'auto-hébergement à la Cozy Cloud ou Nextcloud.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !