Des messages privés de 81 000 comptes Facebook ont été proposés à la vente

C'est en tout cas ce qu'affirme la BBC, qui a travaillé avec la société de sécurité informatique Digital Shadows. L'annonce des pirates, supprimée depuis, revendiquait des informations sur pas moins de 120 millions de comptes, un chiffre largement exagéré selon nos confrères.

La majorité des comptes appartenait à des Ukrainiens et des Russes. La branche russe de la BBC a contacté cinq personnes dont les DM étaient mis en vente, et qui ont confirmé l'authenticité des messages.

De son côté, Facebook dément avoir été victime d'un piratage et affirme que le problème vient d'extensions malveillantes pour les navigateurs, sans pour autant les nommer précisément.

« Nous avons contacté les éditeurs de navigateurs pour nous assurer que les extensions malveillantes connues ne sont plus disponibles au téléchargement » affirme Guy Rosen, un des dirigeants de Facebook.

« Nous avons également pris contact avec les forces de l'ordre et collaboré avec les autorités locales pour supprimer le site Web proposant des informations sur des comptes Facebook » ajoute-t-il.

Des données comme email et téléphone de 176 000 de comptes étaient aussi disponibles, mais auraient pu être récupérées directement sur le profil des membres.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !