Pour Canonical, l'ère de Red Hat est passée

Dans un communiqué, le fondateur de Canonical revient sur le rachat de Red Hat par IBM pour 34 milliards de dollars. La société derrière Ubuntu salue l'apport majeur de Red Hat dans la démocratisation de Linux, avant l'émergence de ses propres produits.

« Le monde a changé. Remplacer Unix n'est plus suffisant. Le déclin de la croissance de Red Hat Enterprise Linux, en contraste à l'accélération de Linux par ailleurs, est un indicateur fort pour la prochaine vague open source. Les clouds publics ont largement évité RHEL. Les tâches en conteneurs encore plus » écrit Shuttleworth.

Canonical insiste sur l'adoption massive d'Ubuntu pour de nouvelles infrastructures, dans des banques, des groupes télécom ou encore dans la recherche. Un mouvement que la société voit mené par les développeurs (citant pêle-mêle des projets Kubernetes, OpenStack, de machine learning, d'intelligence artificielle ou l'Internet des objets).

Au-delà de l'autocongratulation évidente, Canonical déclame une oraison funèbre pour Red Hat, qu'elle estime aujourd'hui dépassé.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !