Facebook : la croissance ralentit et la sécurité a un prix

Si Facebook roule toujours sur l'or, comme en témoignent ses revenus de 13,54 milliards de dollars et ses bénéfices nets de 5,14 milliards au troisième trimestre, le réseau social s'attend à traverser une passe plus difficile dans les prochains mois.

Outre la croissance des utilisateurs qui s'érode mécaniquement, ces derniers ont de nouveaux souhaits, et coûteux qui plus est. Selon Mark Zuckerberg, « l'intérêt grandissant des utilisateurs dans la messagerie privée, la vidéo et du contenu plus sécurisé va faire croître les coûts plus vite que les revenus pendant un certain temps ».

Plusieurs problèmes se posent à Facebook. Le principal est que l'entreprise ne parvient pas à fournir autant de publicité qu'elle le souhaiterait sur ces usages. De plus, introduire de la publicité efficacement dans une messagerie instantanée, sans gêner les utilisateurs s'avère complexe.

L'autre est que sa chasse aux intox lui coûte également cher. « Avec une communauté de plus de 2 milliards de personnes, on voit tout le bien et le mal dont l'humanité est capable » ironise Zuckerberg chez Reuters. En attendant, son futur système anti « Fake News » doit être mis au point d'ici fin 2019, un moment crucial puisqu'il s'agit d'être prêt pour les prochaines élections présidentielles américaines.   

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !