Taxe sur les géants du Net : Londres se lance, des entreprises s'inquiètent en EuropeCrédits : ronstik/iStock/ThinkStock

Philip Hammond, chancelier de l'Échiquier du gouvernement May, a annoncé une taxe de 2 % sur les revenus des services numériques, à compter d'avril 2020, rapporte CNN.

Elle serait réservée aux entreprises rentables, avec un chiffre d'affaires mondial annuel d'au moins 500 millions d'euros. Les Britanniques le disent sans ambage : cette taxe vise les géants technologiques, et non les jeunes pousses.

Côté européen, la taxe sur les géants du Net poussée par la France fait sortir des entreprises de leur réserve, selon Les Échos. Bruno Le Maire multiplie les déplacements pour promouvoir une taxe de 3 % sur le chiffre d'affaires de ces groupes.

Dans une lettre ouverte à la Commission, 16 sociétés européennes, dont Booking.com, Spotify, Supercell et Zalando réclament l'abandon du projet. Elle affecterait l'innovation et l'investissement sur le vieux continent, arguent-elles.

Au niveau mondial, l'OCDE planche sur une ponction similaire, mais la France et le Royaume-Uni estiment les travaux trop lents. Outre-Manche, on évoque un accord dans deux ans, une éternité. La version européenne devrait laisser sa place à la version mondialisée une fois celle-ci en place.

Au Royaume-Uni, certains craignent que ces taxes soient perçues comme des manoeuvres anti-américaines, alors que l'Oncle Sam multiplie les mesures protectionnistes, notamment sur l'acier européen.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !