Le CNC veut recentrer les aides audiovisuelles vers les séries originalesCrédits : Marc Rees (CC-By-SA 3.0)

Dans un entretien aux Échos, la présidente du Centre national du cinéma (CNC) détaille la réforme prévue des aides audiovisuelles. L'institution compte les rediriger vers « les séries de fiction ou d'animation les plus originales et créatives », ainsi que les œuvres numériques.

Récemment, des chaines et producteurs de télévision se seraient inquiétés d'une révision, qui pourrait assécher les ressources de certaines séries (notamment au long cours), dépendantes de ces ressources.

Concrètement, le CNC compte réduire la part de soutien automatique des séries (80 % aujourd'hui) et augmenter celle sélective (20 %). Ces aides représenteraient 30 % des feuilletons et seulement 15 % pour les séries originales, selon le CNC.

La présidente cite Le Baron noir et Versailles, « qui sont plébiscitées par le public, intéressent tous les diffuseurs et possèdent un très bon potentiel à l'export ». En clair, elles seraient un meilleur investissement que les feuilletons habituels.

Dans l'absolu, les aides à l'audiovisuel devraient grimper, clame le centre, qui reste évasif sur les détails de l'avenir de ce soutien. Le CNC attend tout de même 7 millions d'euros venant des Gafan (Google, Amazon, Facebook, Apple et Netflix), pour la première fois cette année.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !