Bouygues Telecom veut racheter l'opérateur Keyyo pour les entreprises, puis le sortir de la bourse

La filiale de Bouygues est entrée en négociations exclusives afin d'acquérir les 854 316 actions (43,6 % du capital) détenues par Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche et Financière Arbevel, pour 34 euros par action.

En cas de succès, le groupe lancera ensuite une offre publique d’achat au même tarif. Cette opération valorise ainsi Keyyo à 67 millions d'euros. Pour Bouygues Telecom, le but est « d’accélérer son développement sur le marché spécifique des TPE, PME et ETI ».

« Dans l’hypothèse où serait franchi le seuil permettant la réalisation d’un retrait obligatoire à l’issue du règlement-livraison de l’offre publique, Bouygues Telecom demanderait la mise en œuvre d’une procédure de retrait obligatoire de Keyyo ».

Les deux conseils d'administration ont déjà approuvé cette opération, qui doit désormais obtenir l'aval des autorités compétentes et des représentants des personnels. La finalisation de l'opération est attendue pour le premier semestre 2019.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !