Après Voyager 1, la sonde Voyager 2 se rapproche de l'héliopause

La même annonce avait été faite en juillet 2013 pour la sonde Voyager 1. La NASA a ensuite affirmé quelques mois plus tard qu'elle était le premier objet construit par les hommes à s'aventurer dans l'espace interstellaire, mais tout le monde n'était pas d'accord avec cette affirmation.

Aujourd'hui, rebelote avec Voyager 2 : l'agence spatiale américaine explique avoir mesuré « une augmentation d’environ 5 % du taux de rayons cosmiques » arrivant sur la sonde, un taux similaire à celui détecté par Voyager 1 en 2012.

La NASA ajoute qu'il ne s'agit « pas d'un signe définitif du fait que la sonde est sur le point de traverser l’héliopause », les conditions et la position dans l'espace de Voyager 2 n'étant pas les mêmes que lors du passage de Voyager 1.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !