Netflix va (ré)ouvrir des bureaux en France

C'est une équipe d'une vingtaine de personnes qui sera mise en place l'année prochaine, selon Reed Hastings. L'occasion pour le PDG de donner quelques gages alors que se tourne actuellement en région parisienne la série Osmosis, qui doit sortir début 2019.

Un changement d'importance après les choix opérés dans les premières années, avec une fermeture des premiers bureaux parisiens et la centralisation des opérations à Amsterdam. La France compterait pour 3,5 millions des 70 millions d'abonnés du groupe hors des États-Unis.

Ce choix se fait dans la lignée d'autres implantations en Europe : des studios à Madrid ou un bureau à Londres. L'équipe française sera surtout en charge de la communication, mais aussi des liens avec les acteurs locaux, notamment en matière de production.

La production française du groupe va aussi croître, pour dépasser la dizaine par an. Trois séries, trois films et un documentaire ont ainsi été évoqués en plus des sept autres déjà en cours. Un chiffre qui pourrait doubler si les résultats sont au rendez-vous promet le PDG, selon Les Echos.

Autre signe d'un changement d'attitude : la taxe de 2 % du chiffre d'affaires au profit du CNC est désormais payée, après un accord entre les deux parties. Reste au service de SVOD à découvrir ses prochaines obligations une fois la directive des Services de Médias Audiovisuels (SMA) transposée en France.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !