Le Lot-et-Garonne confie une part de son déploiement fibre à OrangeCrédits : Ceneri/iStock

C'est le premier département à déclarer le vainqueur de son appel à manifestation d'engagements locaux (Amel), dispositif annoncé en décembre.

Après des incursions d'opérateurs privés dans les zones de déploiement de fibre publique par les départements et régions, l'État a répondu en formalisant ces incursions via de vraies mises en concurrence. Une perspective alléchante pour les collectivités, toujours en quête d'économies, alors qu'Orange et SFR se montraient particulièrement insistants l'an dernier.

À Sud Ouest, le président du Lot-et-Garonne Pierre Camani joue l'enthousiasme. « Nous avons la quasi assurance que nous allons pouvoir déployer à moindre coût la fibre optique sur l'ensemble du Lot-et-Garonne, y compris dans les zones rurales » assure l'élu.

La collectivité espère que ses 319 communes disposeront de la fibre en 2023, soit trois ans avant l'échéance du réseau public. Dans son communiqué (PDF), le département déclare que huit opérateurs étaient en concurrence. Il restera 44 000 prises à la charge du réseau public, 103 000 étant gérées par Orange. L'opérateur reprend en fait les engagements du département entre 2019 et 2021.

Ce choix doit encore être validé par le gouvernement. Cette validation inscrira les engagements d'Orange dans le marbre, pour que l'Arcep puisse (enfin) vérifier ces engagements.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !