Le gouvernement ne souhaite pas toucher à la loi « anti-Amazon »

Alors que la loi mettant un terme à la gratuité des frais de port pour les commandes de livres sur Internet (sauf en cas de retrait en magasin) a soufflé ses quatre bougies cet été, le ministère de l’Économie et des finances vient de faire savoir à un sénateur qu’il n’était à ses yeux « pas nécessaire » de faire évoluer ces dispositions.

Bien qu’invité à présenter des « mesures complémentaires » pour favoriser « une saine concurrence entre géants de l'internet et librairies indépendantes », l’exécutif s’appuie sur un récent rapport de députés pour plaider un statu quo. Imposer des frais de port aux coûts réels reviendrait « de fait » à « avantage[r] les acteurs de la vente en ligne les plus puissants », souligne notamment Bercy.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !