V-NAND : Samsung lance la production de masse des puces sur « plus de 90 couches »

Il s'agit de la cinquième génération de puces en 3D du fabricant. Les précédentes étaient sur 64 couches, celles-ci grimpent d'un cran supplémentaire pour atteindre « plus de 90 couches » selon le discours officiel. Sauf surprise, il devrait être question de 96 couches, comme annoncé en 2017.

Samsung en profite pour apporter d'autres modifications, comme une interface « Toggle DDR 4.0 » permettant de monter jusqu'à 1,4 Gb/s, soit 40 % de plus que sur les V-NAND 64 couches. La latence en écriture est de 500 μs (-30 %), tandis qu'elle est « significativement réduite » à 50 μs en lecture.

Dans le même temps, l'efficacité énergétique reste « comparable » à l'ancienne génération selon le fabricant, principalement grâce à une baisse de la tension de 1,8 à 1,2 volt.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !