Condamné, Micron doit cesser de vendre ses puces en Chine

C'est un coup dur pour le fabricant. Attaqué pour violation de brevet par Taiwan United Microelectronics Corp (UMC), un tribunal de Fuzhou interdit provisoirement de vendre 26 produits, y compris DRAM et NAND.

Selon Reuters, « Micron a déclaré que l’injonction ne lui avait pas été signifiée et qu’il ne ferait aucun commentaire avant d’avoir examiné le document du tribunal ». « Cette décision intervient alors que Pékin et Washington ont engagé un bras de fer commercial qui pourrait à terme dégénérer en guerre commerciale » ajoutent nos confrères.

Micron est également sous le coup d'une enquête sur fond d'entente des prix avec deux de ses concurrents (Samsung et SK Hynix), pouvant déboucher sur une lourde amende à la clé.

La société est sanctionnée en bourse avec une baisse de 5,51 %.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !