Trois éditions de Wikipédia ferment pour protester contre la directive droit d'auteur

Mise au vote en séance plénière du Parlement européen demain, elle pourrait imposer un droit voisin pour les éditeurs de presse (touchant notamment les moteurs de recherche) et un filtrage des contenus mis en ligne sur les grandes plateformes.

L'objet d'une large bataille, avec en toile de fond le rêve d'un Internet aux contenus entièrement licites, pérennisant par ricochet la redevance copie privée sur de nombreux supports en France, qui a rapporté deux milliards d'euros aux ayants droit entre 2008 et 2016.

« Si la proposition est approuvée, il sera peut-être impossible de partager un article de journal sur les réseaux sociaux ou de le trouver sur un moteur de recherche. Wikipedia elle-même risquerait de fermer » estime l'encyclopédie italienne.

Elle réclame donc « l'abolition des articles 11 et 13, à l'extension de la liberté de panorama à l'ensemble des pays de l'UE et à la protection des œuvres dans le domaine public ». Elle a été suivie par les éditions lettone et espagnole.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !