Outre-Atlantique, une rencontre entre grandes plateformes et ministère de la Sécurité intérieure

Dans deux mois auront lieu les élections législatives de mi-mandat aux États-Unis. Après la douche froide de l'élection présidentielle, les grandes plateformes investissent désormais dans la lutte contre les manipulations, généralement en publiant autant que possible sur leurs efforts.

Le New York Times révèle que pour préparer le futur scrutin, huit groupes technologiques ont rencontré des représentants des services de renseignement pour se préparer à des interventions étrangères. Les discussions ont eu lieu le 23 mai, au siège de Facebook à Menlo Park, avec Amazon, Apple, Google, Microsoft, Oath (Yahoo), Snap et Twitter.

Ils ont rencontré Christopher Krebs, sous-secrétaire du ministère de la Sécurité intérieure, sous l'impulsion de Facebook.

Selon le NYT, l'ambiance aurait été tendue, des demandes répétées d'informations de la part des sociétés se heurtant à un mur. Les plateformes s'estimeraient isolées face au problème, sans réel soutien des services.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !