Facebook arrête de développer son drone Aquila

Ce projet, lancé en 2014, devait apporter une connexion Internet à des populations n'en disposant pas dans de bonnes conditions. À l'époque, selon Facebook, il n'y avait pas beaucoup de travaux sur ce genre de solutions, mais d'autres acteurs se sont depuis lancés dans l'aventure : « compte tenu de ces développements, nous avons décidé de ne plus concevoir ou construire nos propres avions et de fermer nos installations de Bridgwater ».

D'autres éléments doivent aussi être pris en considération, même s'ils ne sont pas évoqués directement par le réseau social : l'atterrissage de son premier vol en juillet 2016 ne s'est pas passé comme prévu à cause d'une défaillance structurelle. De plus, Aquila devait faire face à une concurrence importante du projet Loon (ballons stratosphériques de Google) déjà en place dans certaines zones.

Facebook ne jette pas complètement l'éponge et va travailler avec des partenaires comme Airbus sur les HAPS, de pseudo-satellites à haute altitude présentés comme le « chaînon manquant entre satellites et drones » par l'agence spatiale européenne.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !