The Signals Network, un réseau pour protéger des lanceurs d'alerteCrédits : mokee81/iStock

Créé avec la fondation The Signals, ce réseau regroupe plusieurs médias internationaux, dont Die Zeit, The Daily Telegraph, The Intercept, WikiTribune et Mediapart. L'organisation a été fondée par Gilles Raymond, derrière l'application News Republic, revenue en juin 2016 pour 57 millions de dollars.

Comme le rappelle Mediapart, les médias ne protègent pas de tout. « Pour que les choses soient claires, The Signals ne demande pas à de potentiels lanceurs d’alerte d’agir illégalement, pas plus qu’il ne les encourage ou leur conseille de le faire » déclarent nos confrères.

La fondation ne reçoit aucune information. Elles sont transmises par e-mail à chaque média (comme lanceurdalerte [@] mediapart [.] fr), qui les analyse avec les autres membres du réseau. The Signals aidera sur le reste, par exemple un soutien juridique ou psychologique, notamment si l'affaire va en justice, voire pour protéger sa vie privée.

Aux Échos, Gilles Raymond ajoute qu'un premier réseau européen de partenaires, y compris d'avocats, a été monté. Cette initiative serait une première par son ambition, c'est-à-dire protéger les lanceurs d'alerte au-delà de ce que peuvent les médias eux-mêmes.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !