Sur Mars, Curiosity détecte de la matière organique et des émanations de méthaneCrédits : NASA

La NASA explique qu'il s'agit de nouvelles preuves suggérant que la planète aurait pu abriter la vie, ce qui n'est pas nouveau. Cette fois encore, il ne s'agit pas de traces de vie passée, mais d'éléments propices au développement de la vie. Les travaux ont fait l'objet de deux publications scientifiques.

« Les molécules organiques contiennent du carbone et de l'hydrogène, et peuvent également avoir de l'oxygène, de l'azote et d'autres éléments » détaillent les scientifiques. « Bien qu'elles soient communément associées à la vie, les molécules organiques peuvent également être créées par des processus non biologiques et ne sont pas nécessairement des indicateurs de la vie » tempère l'agence spatiale américaine.

Dans la seconde publication, il est question de « variations saisonnières du méthane dans l'atmosphère martienne au cours de près de trois années martiennes, soit près de six années terrestres ». La chimie de l'eau et de la roche peut expliquer la présence de méthane, mais « les scientifiques ne peuvent pas exclure la possibilité d'origines biologiques ».

Pour rappel, la relève est déjà prête avec le rover Mars 2020, un jumeau de Curiosity, spécialement pensé pour détecter des traces de vie. Lancement prévu en 2020 pour une arrivée sur site en février 2021.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !