Après Nabilla, l'AMF réagit à Gaël Monfils sur les crypto-monnaies

Les crypto-actifs ont le vent en poupe chez les célébrités, parfois à la faveur d'une publication sponsorisée. En janvier, l'Autorité des marchés financiers mettait en garde Nabilla sur les risques de cette spéculation après une telle publicité. Désormais, c'est le tennisman Gaël Monfils qui est prévenu, suite à un entretien au Parisien.

« Quand tu sors ton téléphone pour payer, tu utilises les technologies de la crypto-monnaie sans même t’en rendre compte. Quand tu transfères 1 000 balles, ta banque utilise des codes » déclare-t-il, s'affichant avec le PDG d'une plateforme d'échange.

Dans un tweet, l'AMF répond que l'investissement dans les monnaies virtuelles « est au mieux très risqué, au pire une arnaque ». L'autorité est très active sur le sujet, les levées de fonds se multipliant, tout comme les plateformes et portefeuilles. Elle a placé plusieurs services sur liste noire, recommandant une régulation spécifique pour ces acteurs.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !