iPhone 6 (Plus) : Apple savait qu'il pouvait plierCrédits : Unbox Therapy

La firme a eu beau expliquer que quelques cas seulement avaient été repérés dans le monde et se justifier sur ses tests, l'affaire avait pris de l'ampleur : c'était le fameux « bendgate ».

Un recours collectif avait été déposé en Californie. La procédure n'est pas terminée, mais la juge Lucy Koh, en charge de l'affaire, a tranché : oui Apple savait que ses iPhone 6 et 6 Plus se pliaient plus facilement.

Comme le rapporte Motherboard, la documentation interne fournie par l'entreprise ne laisse pas de doute : l'iPhone 6 est décrit comme 3,3 fois plus pliable que l'iPhone 5s, et l'iPhone 6 Plus 7,2 fois.

Certes la taille des appareils jouent beaucoup, de même que la finesse. L'iPhone 5s faisait 4 pouces et était plus épais, contre 4,7 et 5,5 pouces pour ses successeurs. Mais personne n'a attaqué ce point : c'est la négation d'Apple qui a déclenché les hostilités.

La documentation interne d'Apple est claire sur ce qu'elle savait, puisque les iPhone 6 y étaient décrits comme « susceptibles de plier plus facilement comparés aux générations précédentes ».

L'histoire aurait pu en rester là, mais une « maladie tactile » a ensuite pris le relai, certains utilisateurs n'arrivant plus à effectuer leurs actions correctement sur l'écran. Là encore, la documentation pointe un renforcement de la carte mère un an et demi après la commercialisation de l'iPhone 6.

Le procès continue, et son issue est pour l'instant incertaine.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !