Stan Lee veut la maîtrise de ses comptes sur les réseaux sociauxCrédits : mactrunk/iStock

L'année dernière, l'auteur des X-Men et autres superhéros revendait son entreprise POW! Entertainement à une entreprise chinoise Camsing.

Mais rien ne va plus : Lee accuse Camsing de lui avoir caché certains termes du contrat, et d'avoir abusé de certaines faiblesses. Lors de la signature, il venait en effet de perdre sa femme. Il est également atteint de DMLA, l'empêchant de voir correctement.

Âgé de 95 ans, l'homme attaque Camsing et réclame un milliard de dollars. Selon Lee, Camsing aurait récupéré, sans qu'il le sache, le droit d'utiliser pleinement son nom et son image pour les associer aux produits vendus.

Le grand âge de Stan Lee est d'ailleurs inscrit en filigrane dans la réponse de POW! : l'accusation « est si absurde que nous devons nous demander si M. Lee est bien à l'origine de cette plainte », sous-entendant que l'auteur aurait pu être manipulé. Élégant.

L'histoire n'a pas empêché Stan Lee de publier sa première vidéo sur Twitter, pour remercier ses fans. Trois jours auparavant, il tweetait avec fierté avoir récupéré le contrôle de son compte.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !