La tentative de sauvetage de ZTE par Donald Trump ne plait pas aux législateurs américainsCrédits : Bastiaan Slabbers/iStock

Sous le coup d'une sanction de la part du département du Commerce américain, le fabricant chinois a annoncé avoir arrêté ses principales activités.

Il y a quelques jours, Donald Trump s'était fendu d'un tweet pour voler à la rescousse de ZTE. Il expliquait avoir chargé le département du Commerce de trouver un moyen pour que l'entreprise se remette « rapidement au travail ».

Cette déclaration n'est pas du goût de plusieurs législateurs américains, comme le rapporte Reuters. 32 démocrates ont ainsi signé une lettre « accusant Trump de placer les intérêts de la Chine avant les emplois américains et la sécurité nationale » expliquent nos confrères.

Enfin, dernier point soulevé par l'AFP (via le South China Morning Post) et reprise par Business Insider : « L'ordonnance du président américain Donald Trump concernant la société de télécoms chinoise ZTE est arrivée quelques jours seulement après que le gouvernement chinois a décidé de financer une entreprise qui améliorera les résultats financiers du président ».

Larry Noble, directeur principal et avocat général du Centre juridique de la campagne, explique à nos confrères que « c'est l'un des exemples les plus flagrants des problèmes qui peuvent survenir lorsqu'un président refuse de se séparer de ses intérêts commerciaux et ne semble pas préoccupé par les conflits d'intérêts ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !