Europe (lune de Jupiter) : 20 ans plus tard, la NASA comprend (enfin) certaines mesures de GalileoCrédits : NASA

En 1997, la sonde survole à plusieurs reprises le satellite naturel de Jupiter (à environ 200 km d'altitude). Lors d'un de ses passages, elle enregistre des anomalies dans le champ magnétique, « restées inexpliquées jusqu'à présent » se souvient une des responsables de l'époque.

Mais, grâce à de nouveaux modèles de traitements informatiques, les scientifiques affirment avoir résolu ce mystère : la sonde est passée en plein dans des panaches de vapeur d'eau éjectés par Europe. « Les images ultraviolettes du télescope spatial Hubble de la NASA en 2012 suggéraient déjà la présence de panaches, mais cette nouvelle analyse a utilisé des données recueillies beaucoup plus près de la source » précise la NASA.

« Les données étaient là, mais nous avions besoin d'une modélisation sophistiquée pour comprendre l'observation » explique Xianzhe Jia, principale auteure de la publication scientifique dans la revue Nature Astronomy. « Il semble maintenant y avoir trop de faisceaux de preuves pour rejeter les panaches sur Europe » lâche Robert Pappalardo du JPL de la NASA. Prochaine étape, le lancement de la mission Europa Clipper, chargée d'étudier Europe, en 2022.

« Si les panaches existent, et que nous pouvons directement "goûter" ce qui vient de l'intérieur d'Europe, nous pourrons plus facilement déterminer si elle a les ingrédients pour la vie » anticipe Robert Pappalardo.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !