Après un scandale, le lobbyiste en chef d'AT&T partirait à la retraite

Selon Reuters, le patron d'AT&T Randall Stephenson a jugé qu'engager Michael Cohen a été une erreur. Dans un mémo interne, il tance le choix de s'associer à Essential Consultants, une firme de conseil fondée par l'ancien avocat de Donald Trump. Le cabinet est censé avoir aidé le premier opérateur américain à déterminer la marche à suivre sur certains dossiers.

La nouvelle intervient alors que l'administration américaine étudie la fusion avec Time Warner, pour 85 milliards de dollars. Une opération à laquelle Donald Trump s'était personnellement opposé, un juge devant donner son verdict le 12 juin.

L'opérateur a payé 600 000 dollars l'an dernier à Essential Consultants, via un contrat mensuel de 50 000 dollars.

« Il n'y a pas d'autre manière de le dire : l'embauche par AT&T de Michael Cohen comme consultant politique a été une grosse erreur », selon le mémo consulté par Reuters. Le lobbyiste en chef d'AT&T, Bob Quinn, responsable de ce contrat avec Cohen, partirait à la retraite selon le document.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !