La future messagerie de l'Etat ne recevra pas les messages secret défenseCrédits : HYWARDS/iStock

Le mois dernier, le gouvernement a annoncé la mise en place d'une messagerie pour ses membres, dans l'espoir de les faire dévier de services étrangers comme Telegram et WhatsApp. Actuellement à l'essai au secrétariat d'État au Numérique, il doit être mis en production à l'été.

Dans un entretien à L'Opinion, le secrétaire d'État Mounir Mahjoubi, livre quelques précisions. « La nouvelle messagerie d’Etat chiffrera tout par défaut. Mon équipe l’utilise déjà. [...] En revanche, les informations Secret défense passeront toujours par un autre canal » déclare-t-il.

Le futur service sera fondé sur Riot, un outil de messagerie libre qui ambitionne de s'interconnecter avec les services propriétaires, comme Slack ou Telegram, pour les remplacer à terme. L'État monte donc sa propre instance du logiciel, qui ne chiffre habituellement pas les communications par défaut. Quand ils le sont, les messages sont chiffrés de bout en bout, empêchant un tiers d'accéder aux communications sans l'accord des membres de chaque conversation.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !