Twitter a vendu l'accès de masse à des tweets au chercheur derrière le scandale Cambridge Analytica

Selon The Telegraph, le réseau social a vendu l'accès à des tweets à Aleksandr Kogan, le chercheur qui a aspiré les données de dizaines de millions de membres de Facebook pour le compte de Cambridge Analytica.

En 2015, la société a ainsi fourni un accès de masse aux messages publics des internautes, disponible via une API payante. Si ces données permettent de sonder l'opinion, Twitter interdit d'en tirer des profils politiques. Selon Kogan, elles ont uniquement servi à des rapports commerciaux pour des marques et des outils de sondage.

Dans un tweet, Cambridge Analytica déclare ne jamais avoir reçu de données en provenance de Twitter de la part de Kogan. Au Telegraph, Twitter déclare que la société britannique reste un client important, dans le respect de ses règles.

Pour mémoire, l'entreprise de profilage électoral a obtenu des données de 270 000 membres de Facebook et de leurs amis en 2014 , via un quizz. Selon Facebook, jusqu'à 87 millions de membres sont concernés. Le scandale l'a forcé à prendre de nouvelles mesures pour protéger les données personnelles, en plus d'une audition devant le Congrès américain.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !