Une publication remet en question « les lois de la naissance des étoiles »Crédits : diuno/iStock

Des chercheurs du CNRS, de l’Université Grenoble Alpes et du CEA ont publié dans Nature Astronomy les résultats de leur recherche sur le sujet.

Selon eux, ils « pourraient remettre en cause l’idée largement partagée selon laquelle la distribution en masse d’une population de cœurs progéniteurs d’étoiles serait identique à celle de sa descendance ».

« Dans l’espace, derrière le voile des nébuleuses, des nuages de gaz s’agglomèrent et s’effondrent sur eux-mêmes pour former les structures mères des étoiles : les cœurs progéniteurs. Ils évoluent en groupes, accumulent de la matière et se fragmentent jusqu’à ce que naisse un amas de jeunes étoiles de masses diverses dont la distribution a été décrite par Edwin Salpeter sous la forme d’une loi astrophysique en 1955 » indique le CEA.

Cette conclusion était le fruit d'observation de nuages moléculaires très proches de notre système solaire. Or, les scientifiques se sont penchés sur d'autres amas d’étoiles en formation (dont W43-MM1) et « surprise : cette distribution ne suit pas la loi de 1955 ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !