Désinformation : après des avertissements inefficaces, Facebook réduit la taille du texte

La lutte contre les « fake news » est un casse-tête pour le réseau social, accusé d'avoir contribué à leur diffusion massive depuis quelques années.

Depuis plus d'un an, le groupe américain embauche des médias du monde entier pour vérifier des articles suspectés d'être trompeurs. Ceux épinglés sont marqués spécifiquement, en toute logique pour en détourner les internautes, qui disposent de liens sûrs à proximité.

Malheureusement, selon Facebook, la méthode s'est retournée contre lui. Les internautes cliqueraient plus facilement sur ces articles marqués comme faux, renforçant même leurs convictions.

Changement de braquet : le réseau social réduit désormais la taille du texte et celle de l'image des articles marqués comme trompeurs, comme détaillé dans une conférence récente. L'image d'un tel article est dix fois plus petite que celle d'un contenu légitime.

L'entreprise commence d'ailleurs à détecter automatiquement ces contenus, à grands renforts de machine learning, l'intelligence artificielle étant la solution à tous les problèmes de Facebook selon Mark Zuckerberg. Quand on a un marteau, tous les problèmes ressemblent à des clous, dit-on.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !