eSIM : les États-Unis enquêtent sur une collusion entre AT&T, Verizon et la GSMACrédits : hundreddays/iStock

L'eSIM permet entre autres de changer facilement d'opérateur sans installer une nouvelle carte SIM dans son terminal. Outre-Atlantique, la justice a ouvert une enquête visant AT&T, Verizon et la GSMA. En cause, une possible collusion visant à empêcher les consommateurs de passer facilement à un autre opérateur, comme l'explique le New York Times

Interrogé par The Verge, Verizon affirme que c'est « beaucoup de bruit pour rien [...] La réalité est que nous avons une divergence d'opinions avec deux fabricants d'équipements téléphoniques pour le développement des normes eSIM. Rien de plus ».  

De son côté, AT&T indique être « conscient de l'enquête ». L'opérateur y collabore et « continue à travailler de manière proactive au sein de la GSMA, y compris avec ceux qui pourraient être en désaccord avec les normes proposées ».

Enfin, la GSMA a publié un court communiqué : « Cette norme contient un large éventail de fonctionnalités, y compris l'option de verrouillage de l'eSIM. Aux États-Unis, les consommateurs auraient cette option ; toutefois, ils devraient y consentir explicitement en vertu d'accords commerciaux spécifiques avec leur opérateur mobile, par exemple lors de l'achat d'un appareil subventionné ».

En attendant les conclusions de l'enquête, « l'élaboration de la dernière version de la spécification est suspendue » ajoute la GSMA.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !