Drogue : une simple photo dans WhatsApp a mené à des arrestations

C'est l'histoire d'un cliché retrouvé dans une conversation. On y voyait la main d'un homme tenant des tablettes d'ecstasy. La qualité de la photo a fini par permettre un relevé des empreintes digitales sur deux doigts, bien que la technique ait réclamé beaucoup de patience à la police anglaise.

Les empreintes ne correspondaient à aucune personne connue, mais la photo contenait d'autres indices menant à des suspects. C'est ensuite que la comparaison des empreintes a pu avoir lieu, aboutissant à l'arrestation de 11 personnes.

Dave Thomas, l'un des policiers en charge de l'enquête, en a évidemment profité pendant son interview à la BBC pour rappeler que l'accès à ces données est fondamental. Au Royaume-Uni particulièrement, puisque le pays aimerait faire voler en éclat le chiffrement des messageries pour accéder plus facilement à ce type d'information.

WhatsApp, de son côté, n'a pas souhaité commenter l'affaire.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !