Le gouvernement planche sur des « e-procurations »

Interrogé par un sénateur, le ministre de l’Intérieur vient de confirmer que le programme interministériel confié en janvier dernier à Valérie Peneau, au sujet de l’identité numérique, travaillait sur la dématérialisation des procurations de vote.

« L'objectif est que l'électeur puisse, en toute sécurité, pour lui mais aussi pour la commune qui sera chargée d'autoriser le vote par procuration, donner procuration », explique Gérard Collomb.

La conduite de ce projet « inclura un dispositif de maîtrise des risques de fraude électorale et visera à offrir ce service au plus grand nombre d'électeurs », ajoute le locataire de la Place Beauvau, sans s’avancer sur le moindre calendrier.

Une dématérialisation des procurations permettrait aussi de « libérer » policiers et gendarmes de cette tâche administrative, pour « redéployer » ce temps « sur des missions de sécurité ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !