L'État contre Nokia sur les câbles sous-marins

Selon La Tribune, la France met des bâtons dans les roues du groupe finlandais dans la cession de sa division sous-marine, Alcatel Submarine Networks. L'enjeu serait stratégique pour l'État, alors que Nokia espère tirer 800 millions d'euros de la vente, affichant sa volonté de pérenniser l'activité.

Nokia France aurait subi des pressions discrètes mais importantes de l'État, et déclare discuter avec le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN).

L'identité du possible acquéreur n'est pas encore connue. Orange, qui déploie ses propres câbles sous-marins, rejetterait l'idée de s'investir dans ce dossier.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !