Facebook supprime des comptes « russes » et ajoute des fonctions contre la désinformationCrédits : yulenochekk /iStock

Sous le feu des critiques depuis l'élection de Donald Trump fin 2016, pour les les « fake news » qu'aurait diffusées sa plateforme, le réseau social continue sa lutte contre la propagande politique.

Dans un communiqué intitulé « L'IRA n'a pas sa place sur Facebook », l'entreprise déclare avoir supprimé 70 comptes Facebook et Instagram (et 138 pages) liés à l'Agence de recherche Internet russe, considérée par de nombreuses enquêtes comme une usine à désinformation politique, exploitant une large quantité de faux sites et de comptes montés de toutes pièces sur les réseaux sociaux.

Cette opération aurait demandé des mois d'enquête de la part de la société, qui promet plus d'informations dans les semaines à venir.

En parallèle, elle enrichit encore le « contexte » autour des contenus. En plus de la vérification par des médias partenaires (s'ils sont marqués comme trompeurs), elle fournit l'entrée Wikipédia associée à l'éditeur du contenu, des articles liés et des statistiques sur les partages. Deux fonctions sont ajoutées : la possibilité de voir plus d'articles de l'éditeur en question et qui, parmi ses amis, a partagé le contenu.

Un prochain test doit aussi permettre de chercher les contenus de l'auteur en question dans les Instant Articles, le service d'hébergement d'articles de presse du réseau social.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !