L'Europe inflige une amende de 254 millions d'euros à huit fabricants de condensateurs

Entre 1998 et 2012, « neuf entreprises japonaises ont participé à des réunions multilatérales et ont établi des contacts bilatéraux ou trilatéraux pour s'échanger des informations sensibles sur le plan commercial » explique la Commission européenne. But de l'opération : « éviter de se livrer concurrence par les prix ».

Si neuf entreprises sont épinglées, huit seulement sont sanctionnées financièrement : « Sanyo Electric et sa société mère Panasonic Corporation ont bénéficié d'une immunité totale pour avoir révélé l'existence de l'entente à la Commission et ont ainsi évité une amende cumulée d'environ 32 389 000 euros ».

Les huit autres sont : Elna, Hitachi Chemical, Holy Stone, Matsuo, NEC Tokin, Nichicon, Nippon Chemi-Con et Rubycon. Les amendes varient de 782 000 à 97,9 millions euros suivant les cas, avec des réductions de 15 à 35 % en guise de clémence lorsque les sociétés ont coopéré à l'enquête.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !