Bruxelles veut un marché unique des services financiers et scrute la blockchain

La Commission européenne a publié un plan d'action pour les technologies financières (fintech), via 23 initiatives. L'exécutif communautaire promet de mettre en place un laboratoire européen des technologies financières, pour un dialogue entre États et entreprises du secteur, « dans un cadre non commercial ».

Après la mise en place d'un observatoire-forum des chaînes de blocs de l'UE, la Commission prévoit un large rapport sur les promesses et dangers de cette technologie, dans l'idée de concevoir une stratégie globale sur le sujet. L'institution se penchera aussi sur la possibilité de numériser encore les informations publiques des sociétés cotées en Europe. Le partage d'information en matière de cybersécurité (sujet des plus porteurs) est aussi sous sa loupe.

La Commission promet également un sas réglementaire pour les entreprises de la fintech, c'est-à-dire un bac à sable contrôlé, en conditions réelles. Bruxelles propose enfin un règlement sur le financement participatif. L'objectif officiel : faciliter le développement d'acteurs pan-européens. La proposition intègre un guichet unique européen pour ces plateformes et une régulation propre, sous la houlette de l'Autorité européenne des marchés financiers (AEMF).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !