Android P : la Preview disponible, uniquement pour les Pixel

Comme prévu, Google a publié la première préversion d’Android P à destination des développeurs. Elle n’est pour le moment pas présente dans le programme Android Beta et doit donc être installée manuellement. De plus, elle n’est compatible qu’avec les Pixel et Pixel 2 (et leurs versions XL), qui ne sont officiellement pas vendus en France par Google.

Les nouveautés sont évidemment nombreuses. On note par exemple la compatibilité avec l’encoche en haut de l’écran (le notch), le positionnement intérieur via le Wi-Fi RTT (802.11mc), de nouvelles API pour les appareils à deux caméras (pour améliorer le zoom, l’effet bokeh et la vision stéréo) ou encore le support des images HEIF (comme sous iOS 11) et le mode HDR pour les vidéos VP9.

Android P améliore également des fonctionnalités existantes. Par exemple, les notifications veulent mettre plus en avant des éléments importants comme le nom de l’expéditeur, la présence d’une image jointe ou encore la suggestion de réponses « intelligentes ». Signalons aussi des améliorations pour le remplissage automatique, qui devrait être plus efficace et précis, via de nouvelles API.

Côté sécurité, du neuf également. La fenêtre d’identification par empreinte digitale est ainsi rationalisée. Google veut proposer une expérience commune pour tous les appareils équipés de cette capacité, via l’API FingerprintDialog. On note aussi une bascule vers TLS pour les Network Security Configuration, qui refuseront toute connexion en clair.

Micro, appareil photo et capteurs seront en outre bloqués pour les applications non actives (idle), tandis que les sauvegardes d’Android seront prochainement chiffrées, avec mot de passe côté client. Cette fonctionnalité est en plein développement selon Google et n’arrivera que dans une future Preview.

Android P se penche aussi sur les performances, notamment du côté d’ART (Android Runtime), avec de nouvelles optimisations. Même chose pour le langage Kotlin, dont le travail de support porte ses premiers fruits, notamment sur le compilateur, plus performant. Doze, App Standby et Background Limits sont également améliorés pour prolonger l’autonomie (à voir évidemment en pratique).

Selon Google, Android P prolongera la volonté de l’éditeur de moderniser les fondations du système et les applications qui y fonctionnent. D’ici novembre 2018, les mises à jour devront donc être compilées avec Oreo pour cible, l’obligation du 64 bits se profilant pour 2019. Par ailleurs, toute application n’ayant pas été créée pour Android 4.2 au minimum génèrera un avertissement. Google encourage donc tous les développeurs à basculer aussi rapidement que possible vers le niveau 26 des API Google Play.

On rappellera bien sûr qu’en tant que première préversion, le système peut se révéler instable, provoquant de nombreux bugs parfois incongrus

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !