Donald Trump rencontrera l'industrie du jeu vidéo, accusée de favoriser la violence

Comme un vieux vinyle, la rengaine sur les liens entre jeux vidéo et violence se répète. Suite aux dernières fusillades en milieu scolaire, qui ont remis sur la table une législation plus dure sur les armes, les regards se tournent désormais vers l'industrie vidéoludique.

À Rolling Stone, l'Entertainment Software Association confirme une future rencontre avec le président. « Une opportunité pour une conversation factuelle sur les classements de jeux, notre engagement pour les parents et les outils fournis pour un choix de divertissement éclairé » argue l'organisation.

Fin février, le président américain suggérait une nouvelle régulation pour les jeux vidéo violents, dont l'accès aurait des conséquences directes pour certains enfants, selon lui. Tout comme l'accès précoce à Internet. Depuis 2011, les jeux vidéo sont protégés par le premier amendement de la Constitution américaine, censé leur éviter toute censure.

Pour sa part, l'industrie a mis en place le classement ESRB (via l'Entertainment Software Rating Board), l'équivalent du PEGI européen, pour guider le choix des jeux selon l'âge.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !