Qualcomm joue la carte de l'ouverture, Broadcomm rue dans les brancardsCrédits : hjalmeida/iStock

Via un communiqué, Qualcomm explique avoir de nouveau rencontré les responsables de Broadcom le 23 février. Ce dernier a alors réitéré son offre à 79 dollars par action, en dessous des 82 dollars proposés précédemment. Des montants toujours insuffisants pour Qualcomm, jugeant son entreprise largement sous-évaluée.

Le groupe joue néanmoins la carte de l'ouverture en expliquant avoir fait une proposition à Broadcom qui, si elle avait été acceptée, aurait réglé les différends entre les deux sociétés. De son côté, le courtisan n'est pas tendre avec sa proie. Dans un communiqué, il juge cette ouverture « théâtrale », la qualifiant même de « feinte ».

Broadcom ajoute qu'il « est prêt à négocier sa proposition, sur une base globale et à des conditions réalistes pour les deux parties et leurs actionnaires respectifs, mais n'a pas encore trouvé un partenaire prêt à faire de même ».

« Le processus proposé par Qualcomm est un effort pour retarder la réunion annuelle du 6 mars 2018 » affirme Broadcom, ajoutant qu'il a « hâte de négocier de bonne foi avec les nouveaux membres élus du Conseil de Qualcomm, après la réunion annuelle sur 6 mars ».  Pour rappel, Broadcom devrait présenter 11 candidats et candidates au poste d'administrateur indépendant. La suite au prochain épisode...

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !